• DOGUE ARGENTIN (DOGO ARGENTINO)


    DOGUE ARGENTIN



     Lors de la conquête du Nouveau Monde, les conquistadores espagnols utilisaient des molosses. Ils les lançaient sauvagement à la poursuite des Indiens, pour les obliger à se soumettre. Plus tard, ces même chiens continuèrent à jouer un sinistre rôle: rattraper les esclaves qui tentaient de s'enfuir. On les croisa avec des dogues et avec des chiens de type Saint-Hubert afin d'améliorer leur flair. Au XIXème siècle, une mission toujours aussi peu valorisante allait leur être confiée : se battre dans l'arène. En Argentine, les combats de chiens étaient très à la mode ; des foules de parieurs misaient des sommes parfois considérables sur la victoire de l'un ou l'autre des concurrents... Afin de les rendre encore plus redoutables, on les maria avec des Bulldogs, des Bull-Terriers, des Boxers et des Dogues de Cordoue, les " chiens de lutte de Cordobès ". A force de vivre dans une atmosphère haineuse et survoltée, ces animaux devinrent extrêmement féroces. Mais dans le cas du Dogo (appellation familière dans son pays natal), il semble bien que les deux frères Augustin et Antonio NORES MARTINEZ  soient bien les artisans du résultat moderne de la race.Vers 1900, le docteur Antonio NORES MARTINEZ, cynologue passionné, décida de tirer parti de ces chiens. Ils entreprirent un large travail de sélection en croisant les Dogues locaux avec des Dogues Allemands, des Pointers et des Irish Wolfhounds et aussi probablement avec des Montagnes des Pyrénées. Leurs objectifs étaient clairs : obtenir un chien qui réunisse les qualités des chiens de chasse, grands ou petits : Il devait avoir du flair et être bon rapporteur de gibier. Il devait aussi s'adapter aux conditions difficiles du pays sans montrer une quelconque agressivité. La couleur blanche était un moyen de le distinguer parfaitement dans la Pampa. Le premier standard de la race fut établi en 1928, mais publié seulement en 1947 et approuvé par la Société Centrale Argentine et la Fédération Cynophile Argentine en 1964. C'est à ce moment qu'on ouvrit le livre des origines. La F.C.I. établit un standard en 1973 et reconnaît en 1975. Le Dogue Argentin est arrivé en France en 1980. On le rencontre aujourd'hui en Allemagne, aux Pays-Bas, en Espagne, en Italie et en France où en 1997, plus de 300 chiots naissaient.



    DOGUE ARGENTIN CHIOT 3 DOGUES ARGENTINS



    Conformément à ce qui a été souhaité par le fondateur de la race, Antonio Nores Martinez, le standard du dogue argentin répond à des caractéristiques fonctionnelles bien précises. De même que nous restons fascinés en regardant le corps d'un athléte à la fois du point de vue esthétique et mécanique. Car nous nous trouvons face à une machine parfaite. En observant un Dogue argentin, nous ne pourrons pas nous empêcher d'admirer la structure harmonieuse et vigoureuse de ses muscles. Aussi serons-nous impressionnés par la solidité du crane et par le développement des masséters, par l'amplitude du thorax et par la solidité de son squelette ; il s'agit là de caractéristiques certainement agréables d'un point de vue esthétique, mais autant d'autant plus importante qu'elles constituent la base même d'une race née pour se battre. Molossoïde de type normal, mésomorphe, aux membres longs sans être un géant, mais sa bonne taille reste moyenne dans les proportions recherchées. Son aspect est harmonieux: il est robuste grâce à sa puissante musculature qui transparaît à travers sa peau solide et élastique fermement appliquée au corps grâce à des tissus sous-cutanés pas trop lâches. Sa démarche est calme, mais ferme. Sa couleur blanche est remarquable; ses aptitudes physiques en font un vrai athlète.Étant un animal de proportions moyennes, aucun de ses traits ne s'écarte du cadre général qui est harmonieux et bien équilibré. Sa tête est également de proportions moyennes et la longueur du museau est identique à celle du crâne. La hauteur au garrot correspond à celle de la croupe. La hauteur de la poitrine atteint les 50% de la hauteur au garrot. La longueur scapulo-ischiale du corps dépasse de 10% la hauteur au garrot.Joyeux, franc, aimable, pas difficile. Il aboie peu tout en étant bien conscient de sa force. Il ne doit jamais être agressif, trait de caractère qui doit être sévèrement surveillé. Sa disposition naturelle dominatrice, spécialement marquée chez les mâles l'implique toujours à nouveau dans ces luttes territoriales avec des chiens de même sexe. A la chasse, il est rusé et silencieux, courageux et bien aguerri.



     2 Dogues argentins DOGUE ARGENTIN FEMELLE



    INFORMATIONS:



    http://dogo.ifrance.com http://www.dogoargentino.fr http://www.chien.com/CFDA/





  • Commentaires

    1
    savino
    Jeudi 5 Février 2009 à 11:42
    cherche chiot femelle dogue argentin
    Bonjour, je cherche une belle femelle dogue argentin, si qqun pourrait m'aider ce serait très sympa. Je suis au sud de l'Italie
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :